David GUERRIER

David GUERRIER
(trompette)

Né en 1984 à Pierrelatte (Drôme), David Guerrier commence la trompette à l’âge de sept ans avec Serge Vivarès. Il poursuit ses études aux Conservatoires de Villeurbanne et d’Aix-en-Provence. De 1997 à 2000, il se perfectionne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon auprès de Pierre Dutot ; de 1998 à 2001, il y étudie également la trompette baroque avec Jean-François Madeuf.

A treize ans, il remporte le premier prix du Concours International de trompette de Marktneukirchen en Allemagne. Commence alors un parcours exceptionnel, jalonné de succès éclatants. Parmi les principales étapes, il faut mentionner le premier prix du concours de la International Trumpet Guild Competition à New York ; le premier prix du Concours International Maurice André à Paris en 2000, qui récompense la création mondiale du second Concerto pour trompette de Nicolas Bacri ; et le premier prix du Concours International de la ARD (télévision allemande) à Munich, en septembre 2003, qui consacre David Guerrier comme l’un des meilleurs trompettistes de notre temps.

David Guerrier a joué en soliste, entre autres, avec l’Orchestre National de Bordeaux, l’Orchestre National de Toulouse, l’Orchestre Philharmonique de Lorraine, et à l’étranger avec des orchestres allemands, suisses, italiens, slovaques, portugais et mexicains. Au printemps 2004, David Guerrier a entrepris une tournée de récitals aux Etats Unis (entre autres, à New York et à Washington).

Parallèlement à sa carrière de trompettiste, il commence l’étude du cor à l’âge de 18 ans. Il entre en 2002 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Michel Garcin-Marrou puis étudie un an à Vienne auprès de Roland Berger. En 2004, il devient Premier cor solo de l’Orchestre National de France.

David Guerrier a reçu la Victoire du "Soliste Instrumental de l’Année " aux Victoires de la Musique 2004 et 2007- mais en tant que trompettiste.

Il a commencé récemment l’étude du tuba ainsi que celle du violon qu’il pratique intensément.

Dans le milieu musical, il est surnommé « L’extra-terrestre ». C’est le seul musicien qui soit parvenu à maitriser au plus haut niveau la trompette et le cor, cette association étant morphologiquement presque impossible.

 
 
Février-mars
Mai Septembre
2017