Les Moments Musicaux de Touraine présente

François DUMONT (piano), Quatuor ROSAMONDE, Yan DUBOST (contrebasse)

François DUMONT (piano), Quatuor ROSAMONDE,  Yan DUBOST (contrebasse)
25 septembre 2020, à 20:30
François DUMONT (piano)
Quatuor ROSAMONDE
Yan DUBOST (contrebasse)
Beethoven, Chopin
BEETHOVEN
Sonate op.27 n.2 « Quasi una fantasia »
Quatuor op.18 n.1

CHOPIN
Concerto n.2 op.21
Site Mame à Tours

Quatuor ROSAMONDE

Quatuor Rosamonde

"A côté de la valeur individuelle de chaque membre, le Quatuor ROSAMONDE a acquis le "fondu", cette homogénéité absolue qui n'apparaît qu'après des années de travail en commun et qui est l'apanage des meilleures formations."

Né en 1981 de la rencontre de quatre Premiers Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le Quatuor Rosamonde a été formé au Conservatoire de Paris et à l'Université de Yale. La rencontre et l'amitié de Raphaël Hillyer, altiste durant 25 ans du Quatuor Juilliard, qui dès leurs débuts les a entrainé dans l'aventure musicale du Festival de Tanglewood aux Etats-Unis, a été décisive. Ils reçoivent alors d'Eugène Lehner, altiste du Quatuor Kolisch, ami de Schoenberg et de Bartòk, l'héritage de l'enseignement des grands maîtres du début du siècle.

Le Quatuor Rosamonde est lauréat du Concours International d'Evian (1983) avec le "Prix d'interprétation de compositeurs modernes" et le "Prix spécial du Jury international des critiques" à l'unanimité et remporte en 1986 le Premier Prix du Concours International de Quatuors de L'Union des Radios Européennes à Salzbourg.

Depuis, le Quatuor Rosamonde mène une carrière internationale. Il se produit régulièrement aux Etats-Unis, au Japon et dans les plus grandes salles européennes comme le Mozarteum à Salzburg, Wigmore Hall à Londres, Bruckner Haus à Linz, Théâtre des Champs Elysées à Paris. La critique internationale a salué la beauté de leur sonorité, la justesse de leur style, le raffinement et l'élégance de leur phrasé.

La discographie du Quatuor Rosamonde est riche et témoigne de son souci d'aborder le répertoire le plus varié, des classiques viennois à la création contemporaine. Plusieurs de leurs enregistrements ont reçu de la critique les plus hautes récompenses. Le Quatuor Rosamonde a reçu le Grand Prix du disque de l'Académie Charles Cros en 2005.

Plusieurs compositeurs ont confié aux « Rosamonde » d'importantes créations. Le Quatuor Rosamonde a travaillé en particulier en étroite collaboration avec Pascal Dusapin, Philippe Fénelon, Renaud Gagneux, Philippe Hersant, György Kurtág, Jacques Lenot, Michèle Reverdy, François Sarhan, Eric Tanguy, Ton-That Tiêt. Henri Dutilleux considérait la lecture de son quatuor Ainsi la Nuit qu'ils ont enregistré deux fois en sa présence comme la version de référence de l'œuvre.

Le Quatuor Rosamonde est régulièrement invité pour jouer et donner des classes de maître en France et à l'étranger notamment au Festival de Tanglewood, Festival de Yale, Music Mountain Festival, Festival de Risør (Norvège), Festival des Arcs, Festival de l'Orangerie de Sceaux, les Moments Musicaux de Touraine.

En leur qualité de professeurs aux Conservatoires National Supérieur de Musique de Paris et de Lyon et au Conservatoire de Boulogne-Billancourt, ainsi que dans le cadre de classes de cours d'interprétation, les membres du quatuor transmettent leur expérience à leurs jeunes collègues.

Deux films documentaires sur le Quatuor Rosamonde ont été réalisés par Vincent Bataillon en 2010-2011 : « Notes pour un Quatuor » porte sur le processus de création dans l'interprétation du Quatuor Rosamonde croisée avec les quatuors de Beethoven ; « Ainsi la Nuit » témoigne de la longue collaboration du Quatuor Rosamonde avec le compositeur Henri Dutilleux.


François DUMONT

francois dumont 1

"« Respectueux du style, doté d’une imagination fertile, cet interprète profond, subtil, architecte des sons, livre une vision où l’intelligence le dispute à la spontanéité »
Michel Le Naour – Cadences

François Dumont est lauréat des plus grands concours internationaux : le Concours Chopin, le Concours Reine-Elisabeth, le Concours Clara Haskil, les Piano Masters de Monte-Carlo. Il est nominé aux Victoires de la musique dans la catégorie soliste instrumental et reçoit le Prix de la Révélation de la Critique Musicale Française.

François Dumont a été choisi par Leonard Slatkin pour jouer et enregistrer les deux concertos de Ravel avec l’Orchestre National de Lyon, dans le cadre de leur intégrale Ravel au disque chez Naxos. Il se produit également avec le Cleveland Orchestra, l’Orchestre du théâtre Mariinsky, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre National d’Île de France, l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, le Tokyo Symphony, l’Orchestre de Poitou-Charentes, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre Philharmonique de Nice, l’Orchestre National de Colombie, l’Orchestre de chambre de Lausanne avec des chefs tels que Jesùs Lopez-Cobos, Antoni Wit, Julien Masmondet, Arie van Beek, Gilbert Varga, Philippe Benfer, Stefan Sanderling, Mykola Diadura, Olivier Grangean, David Reiland…

Né à Lyon, il travaille avec Pascale Imbert, Chrystel Saussac et Hervé Billaut. Il rentre à l’âge de 14 ans au C.N.S.M.D de Paris dans la classe de Bruno Rigutto. Il se perfectionne à l’Académie Internationale de Côme auprès de Dmitri Bashkirov, Leon Fleisher, William Grant Naboré, Murray Perahia, Menahem Pressler et Andreas Staier. François Dumont se produit en récital au festival Piano aux Jacobins à Toulouse, au festival de la Roque d’Anthéron , au Festival Chopin à Paris, Festival Chopin à Nohant, au Festival Radio-France Montpellier, Festival l’Esprit du Piano à Bordeaux, Festival de Besançon, Festival Chopin à Bagatelle, Nuits du Suquet à Cannes, Festival « Chopin and his Europe » à Varsovie, Folles Journées de Nantes, Journées Ravel de Montfort l’Amaury, Festival de Ljubljana en Slovénie, Kennedy Center à Washington. Il est régulièrement invité en Chine, au Japon et en Corée du Sud. Avec Philippe Aïche et Virginie Constant, il fait partie du Trio Elégiaque.

Sa discographie en soliste comprend l’intégrale des Sonates de Mozart chez Anima Records, un disque Chopin et deux albums Bach chez Artalinna, un album Wagner/Liszt chez Piano Classics, un double album live du Concours Chopin, publié l’Institut National Chopin de Varsovie et l’intégrale de l’œuvre pour piano de Maurice Ravel chez Piano Classics. Il enregistre une série de concertos de Mozart avec l’OSB, dirigés du piano. Le projet les a conduit notamment salle Gaveau à Paris.

Son disque consacré aux Nocturnes de Chopin (2018), est salué par le BBC Magazine pour sa « sonorité chantante »; l’International Piano Magazine considère qu’il s’agit d’une « extraordinaire nouvelle version, qui se démarque » et le magazine américain Fanfare écrit que « peu d’enregistrements récents peuvent se comparer à celui-ci ».

Il s’est produit dernièrement en concerto en Californie, au Seoul International Music Festival, avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre Symphonique de Nancy, l’Orchestre National de Lorraine, les Grands Concerts à Lyon. Il se produit en récital à Paris, Salle Gaveau et est l’invité du Festival Chopin de Nohant, Festival de l’Epau, du Festival Radio-France Montpellier, du Festival de la Vézère.

Durant la saison 2018-2019, il se produit notamment avec l’orchestre « Les Siècles » dirigé par François-Xavier Roth (concertos de Ravel et Franck) et joue à Taïwan, en Italie, Irlande, Luxembourg et en Russie. Il sera en tournée avec l’Orchestre des Pays de Savoie et le concerto « Jeunehomme » de Mozart et fera ses débuts à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre Pasdeloup dans le Concerto de Schumann.


 

Yann DUBOST

Yann Dubost

Né à Lyon, Yann Dubost aborde la musique par le violon avant de découvrir la contrebasse à douze ans. Formé au Conservatoire de Grenoble (avec Philippe Guingouain), il poursuit ses études au CNSMD de Lyon, dans la classe de Bernard Cazauran, et se perfectionne auprès de Seiji Ozawa dans le cadre de l’International Music Academy Switzerland. Il obtient les 1ers prix des concours internationaux de Wattrelos (1999, France), Haverhill (2004, UK), de l’International Society of Bassist (2005, USA), et est également lauréat du Premio Valentino Bucchi (2008, Rome) et de la fondation Cziffra. Il intègre à 19 ans l’Orchestre de Paris, avant de devenir contrebasse solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France en 2011. En tant que contrebasse solo invité, on le retrouve avec le London Symphony Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Opéra National de Lyon, Les Dissonances… Il a eu la chance de travailler sous la direction des maestros Eschenbach, Järvi, Chung, Franck, Boulez, Gergiev, Haitink, Salonen, Dudamel, Petrenko, Harding…

Chambriste recherché, il a partagé la scène avec Paul Badura-Skoda, Frank Braley, Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Christophe Coin, Augustin Dumay, Christoph Eschenbach, Pierre Fouchenneret, Victor Julien-Lafferière, Adam Laloum, Jean Rondeau, le quintette Moraguès, les quatuors Ardeo, Debussy, Diotima, Fine Arts, Modigliani, Thymos, le trio Les Esprits… Il est associé depuis plusieurs années au festival de pâques de Deauville et est régulièrement l’invité de nombreux festivals : Les Arcs, Folle Journée de Nantes, Flâneries de Reims, Festival de Besançon, de l’Epau, Orangerie de Sceaux, Palazzetto Bru Zane, Printemps des Arts de Monte-Carlo, Schleswig-Holstein, Ultraschall, Rheingau (Allemagne), Carinthischer Sommer, Schwarzenberg (Autriche), Capalest (Slovaquie), ModFest (USA), Arties (Inde)… Il était en tournée en janvier 2016 avec Christoph Eschenbach et le quatuor Thymos dans la Truite de Schubert, notamment au Kennedy Center de Washington. En février 2017, il est invité aux 24e Victoires de la musique classique.

Musicien complet, il aborde avec bonheur le répertoire classique avec l’ensemble Pygmalion et le Cercle de l’Harmonie. Avec Yorrick et Daniel Troman (violon et accordéon), il fonde le trio Les Tromano, qui enregistre en 2015 l’album « Gran Bazar » (NoMadMusic), reflet de l’éclectisme musical du trio. Il forme également un duo original avec la violoncelliste Delphine Biron. Passionné de musique contemporaine, il est soliste de l’ensemble Itinéraire. Il a donné de nombreuses créations et a eu la chance de travailler avec des compositeurs comme György Kurtag, Henri Dutilleux, Betsy Jolas, Michaël Levinas, Franck Bedrossian, Marc-André Dalbavie. De ses rencontres avec Ondrej Adamek, Yves Chauris, Carlos Roque-Alsina, Benjamin Taylor, Richard Wilson sont nées plusieurs pièces pour contrebasse venant enrichir le répertoire solo de l’instrument. Avec orchestre, il s’est produit en soliste avec le Bedford Sinfonia, l’Haverhill Sinfonia, le Münchener Kammerorchester, l’Orchestre Mozart Toulouse… En juin 2019, il était au Théâtre des Champs-Elysées pour jouer l’air de concert de Mozart « Per questa bella mano », avec Nicolas Cavallier et l’Orchestre National d’Ile-de-France dirigé par Pierre Dumoussaud.

Sa discographie comprend des pièces pour contrebasse solo de Richard Wilson (Albany records), Teresa Procaccini (Edipan), Carlos Roqué Alsina (Promise Land) et également Lucien Durosoir avec le quatuor Diotima (Alpha), André Caplet avec le quatuor Ardeo (Timpani), Claude Debussy avec le quatuor Debussy (Timpani), Félicien David en quintette avec Christophe Coin (Laborie), le sextuor de Félix Mendelssohn (B Records)… Yann Dubost joue une contrebasse de Giuseppe Zanotti de 1733. Il enseigne au CRR de Paris et au Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt.

Les artistes de la saison

Emmanuel ROSSFELDER

A trois ans ses parents lui offrent une petite guitare en plastique qu’il met vite au rebut, plus attiré par la guitare «sèche» de sa mère, elle-même musicienne. Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité.

Guillaume VINCENT

Guillaume Vincent est né en 1991 à Annecy. Il commence à étudier le piano à l’âge de 7 ans et donne ses premiers récitals solo et ses premiers concertos avec orchestre dès l’âge de 10 ans. A 13 ans il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris pour en sortir à 18 ans avec un Master de piano et à 19 ans avec un diplôme de 3ème cycle d’Artiste-interprète.

Quatuor ROSAMONDE

Né en 1981 de la rencontre de quatre Premiers Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le Quatuor Rosamonde a été formé au Conservatoire de Paris et à l'Université de Yale. La rencontre et l'amitié de Raphaël Hillyer, altiste durant 25 ans du Quatuor Juilliard, qui dès leurs débuts les a entrainé dans l'aventure musicale du Festival de Tanglewood aux Etats-Unis, a été décisive. Ils reçoivent alors d'Eugène Lehner, altiste du Quatuor Kolisch, ami de Schoenberg et de Bartòk, l'héritage de l'enseignement des grands maîtres du début du siècle.

Guillaume COPPOLA

"Un piano de soleil" La Croix, Emmanuelle Giuliani

Après six disques originaux et unanimement salués, Guillaume Coppola a désormais "confirmé la belle place qu'il occupe au sein de la jeune génération" (Diapason). Outre un brio et une profondeur expressive qui suscitent l'engouement à chacune de ses prestations, son authenticité et sa simplicité en font aux yeux du public, un musicien très attachant.

Arnaud THORETTE

Révélation Classica en 2006, Arnaud Thorette a enregistré une trentaine de disques salués par la presse française et étrangère (Diapason d'Or, Choc Classica, RTL d'Or, Diamant Opéra, Choix France Musique, Classical Award…).

Yann DUBOST

Né à Lyon, Yann Dubost aborde la musique par le violon avant de découvrir la contrebasse à douze ans. Formé au Conservatoire de Grenoble (avec Philippe Guingouain), il poursuit ses études au CNSMD de Lyon, dans la classe de Bernard Cazauran, et se perfectionne auprès de Seiji Ozawa dans le cadre de l’International Music Academy Switzerland. Il obtient les 1ers prix des concours internationaux de Wattrelos (1999, France), Haverhill (2004, UK), de l’International Society of Bassist (2005, USA), et est également lauréat du Premio Valentino Bucchi (2008, Rome) et de la fondation Cziffra.

Théophile ALEXANDRE

Révélé par J-C. Malgoire dans le rôle-titre d’Orlando de Haendel, Théophile ALEXANDRE foule depuis 10 ans les plus belles scènes mondiales : Philharmonie de Paris, Lincoln Center de New-York, Opéras de Versailles, Lille, Bordeaux, Fenice de Venise, Théâtre des Champs-Élysées, Concertgebouw d’Amsterdam, Opéras de Bern, Ottawa…

Pierre Fouchenneret

Artiste insatiable, fort d’une discographie de plus d’une vingtaine de disques, Pierre Fouchenneret dédie plusieurs années de sa vie à l’œuvre d’un compositeur, s’entoure des plus beaux chambristes pour, le plus souvent, en graver une intégrale. En 2016, il enregistre chez Aparte l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven avec Romain Descharmes. En 2018, parait le premier volume d’une intégrale de la musique de chambre de Gabriel Fauré avec Simon Zaoui et Raphaël Merlin.

Vassilena SERAFIMOVA

Vassilena Serafimova est une percussionniste formée au CNSMD de Paris et The Juilliard School à New York, après avoir terminé la classe de percussion de son père en Bulgarie. Elle donne dès son plus jeune âge de nombreux concerts en soliste ou au sein de l’ensemble de percussion Accent.

Thomas ENHCO

Thomas Enhco, born in Paris, France in September 1988, is a French pianist and composer (jazz and classical music). He starts playing the violin and the piano at the age of 3, gives his first concerts and writes his first compositions at 6. At the age of 9, Didier Lockwood invites him to perform on stage with him at the jazz festivals of Antibes Juan-les-Pins, Vienne and Marciac.

François DUMONT

François Dumont est lauréat des plus grands concours internationaux : le Concours Chopin, le Concours Reine-Elisabeth, le Concours Clara Haskil, les Piano Masters de Monte-Carlo. Il est nominé aux Victoires de la musique dans la catégorie soliste instrumental et reçoit le Prix de la Révélation de la Critique Musicale Française.

Théo Fouchenneret

Théo Fouchenneret est né le 26 février 1994 à Nice. Il débute ses études au CRR de Nice à l'âge de cinq ans dans la classe de Christine Gastaud. À treize ans, il obtient son Prix de piano mention Très Bien à l’unanimité.

 

Leaflet 2020

flyer fev20